Statistiques

Date de création : 05.05.2010
Dernière mise à jour : 21.11.2014
359articles


Thèmes

allah amis amitié amour anges argent belle bonne chez conversion de nos prédecesseurs des prophètes

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· COMPAGNONS(LES) DU PROPHETE(saaws) (11)
· Lieux saints de l'Islam (1)
· Mecque et Kaâba (Gifs) (1)
· Mort(La) en Vidéos (1)
· Pauvreté dans le monde(Gifs) (0)
· PECHES (Nos grands) (11)
· Priére(La) en Islam (10)
· Prophète(Le) Youssef (Joseph) (psl) (1)
· REPENTIR (Le) selon l'Islam (2)
· VOEUX (Nos) (1)
· Adam (Ô fils d') (1)
· Allah (9)
· ALLAH (Gifs) (0)
· ALLAH (Les beaux noms d') (2)
· Amitié en Islam (4)
· Amour (Notre) envers le prochain (1)
· Appel à la prière (Vidéos) (1)
· Apprendre l'Islam (0)
· APPRENDRE LE CORAN (0)
· Béni (Un enfant) (1)
· Berrouaghia (la ville de) (1)
· Bètes (nos amies les) gifs (0)
· Blagues (0)
· Blog (Anniversaire) (0)
· Capitales du monde(Gifs) (0)
· Chants religieux (2)
· Chapelet (le) selon l'Islam (1)
· Cheikh Rateb Nabulsi (1)
· Citations du jour (1)
· Comportements du musulman (8)
· CONSEILS PRECIEUX (5)
· Conversion à l'Islam en Vidéos (4)
· Coran (Lecture sur Vidéos) (1)
· CORAN (Notre saint) (9)
· Coran en Vidéos (0)
· Corruption selon l'Islam (0)
· Couple (Le) en islam (0)
· Destinée (notre) à tous (2)
· Devoirs (Les) du musulman (2)
· Doua en Vidéos (2)
· Dourous en Vidéos (1)
· Dowload this vidéo (lecture coran) (1)
· Ennemis de l'Islam en Vidéos (0)
· Fatwa de l'Islam (6)
· Femme en Islam (5)
· Fêtes (nos) musulmanes (1)
· FOI ( notre) en Allah (6)
· Fruit (Le) défendu (1)
· Générosité (la) en Islam (0)
· Hadiths (gûdoussi) (2)
· Hadits Ennabi (saaws) (11)
· Histoires d'Islam (1)
· Histoires du Coran (4)
· Histoires véridiques (0)
· Hygiène corporelle en Islam (0)
· ILS ONT CHOISI L'ISLAM (7)
· Ils sont morts musulmans (0)
· Interprétation de Versets Conraniques (0)
· INVESTISSEMENT (Notre grand) (3)
· Invocation (11) (12)
· ISLAM (Notre) (25)
· Je vous aime tous (3)
· Jeûne (Les bienfaits du) (1)
· Langage de coeur (5)
· Le bien et ses bienfaits (3)
· Le hijab en Islam (1)
· Livres (Les gens du) (1)
· Loqmân le sage (1)
· Maladie (Les bienfaits de la) (2)
· Maladies du coeur selon l'Islam (4)
· Miracles d'Allah (Gifs) (0)
· Miséricorde d'Allah (6)
· Mohammed Rassoul Allah(saaws)(Gifs) (1)
· Monde (Les merveiles du) (0)
· Monde (les richesses du) Gifs (1)
· Mort (La) pensons-y ! (8)
· Mosquées du monde (Gifs) (0)
· Nature (Gifs sur la) (0)
· Nos chers Parents (1)
· Orphelin (l') en Islam (1)
· PALESTINE (La) , pensons-y ! (8)
· Paradis (le) et ses délices (1)
· Pardon (Comment demander) (2)
· Pardon (le) en Islam (2)
· Pardonnez-moi (1)
· Parents (Le) respect de nos en islam (2)
· Pays (Mon) (3)
· Pélérinage à la Mecque en Vidéos (1)
· Pensée (notre) aux autres (1)
· Poèmes (2)
· Polythéisme(le) selon l'Islam (3)
· PRATIQUES RITUELLES (7)
· Prédécesseurs (La) de nos pieux (4)
· Prénoms arabes(signification) (0)
· Prière (Comment faire la) (1)
· Prière (Une) pour les morts (3)
· Prière d' El-Joumouaâ (7)
· Priére dans l'inconnu (1)
· Prière en Vidéos (0)
· Prophète (Célébration naissance) (7)
· Prophète (la vie du) dans sa tombe (1)
· Prophète (Le) Ibrahim (as) (1)
· PROPHETE (Notre) Mohammed (saaws) (28)
· Prophète(Le) Jésus(a s) (5)
· PROVERBE DU JOUR (5) : (0)
· Purification (la) en Islam (0)
· Rechargeons nos batteries (1)
· Recueillement (un instant de) (0)
· Rétribution (Le Maître du jour de la) (1)
· SAGESSE DU JOUR (2) : (2)
· SAVANTS (Nos) (1)
· Sexualité en Islam (1)
· Signification des noms d'Allah(swt) (0)
· Sondage de mon blog (1)
· Temps (importance du ) (2)
· Térésa (Mère) (1)
· Traduction du Coran (2)
· Tughâts (La fin des) (0)
· Univers (beauté de l') méditons-y ! (7)
· VALEUR MORALE (0)
· VIE (notre) en ce monde (7)
· Violence (La) en Islam (1)
· Vision (La) authentique selon l'Islam (2)
· Vision (la) d'Allah (1)
· Voeux divers (0)
· Voeux pour les fêtes (4)

Rechercher
Derniers commentaires Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Articles les plus lus

· Les bienfaits du hijab en Islam
· LE NOBLE TOMBEAU DU PROPHETE MOHAMMED(PSL) A MEDINE
· Palestine, ma seonde patrie
· Le Prophète Mohammed (saaws)
· L'INVOCATION " ED-DOUAA "

· LES MEILLEURS DE L'INVOCATION
· La vie du Prophète Mohammed(saw) dans sa Tombe
· Les mérites de la lecture et l'ecoute du Saint Coran
· Douaâ Surnaturel
· La naissance du Prophète Mohammed(saws) !
· MOHAMMED RASSOUL ALLAH (pssl)
· INVOCATIONS
· LE PELERINAGE A LA MECQUE
· Prière de Sidna Younés(Jonas)
· Remercier Allah de ses bienfaits

Voir plus 

Blogs et sites préférés

· dinouna
· elkasas
· habiboo3
· ilona34
· leylaloukoum
· Leylana2
· Nour-El-Imane
· protecanimals
· Touteronde
· Villageois


Priére(La) en Islam

Comment corriger sa prière

Publié le 16/04/2011 à 18:56 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Comment corriger sa prière

Comment corriger sa prière

Troisième partie :



En résumé:

Celui qui néglige un pilier que ce soit une incli­naison ou une prosternation par oubli, et qu'il ne s'en ai pas rappelé jusqu'à ce qu'il est commencé la rakat qui suit, alors la rakat où s'est fait l'oubli est annulée et celle qui suit cette rakat en prend la place (Ahmed et Malik).

Et s'il oublie un pilier dans la dernière rakat et qu'il s'en rappelle après le salut, alors il doit se lever afin de faire une nouvelle rakat.

La diminution dans les obligations de la prière

Si le tachahoud du milieu est oublié, et que celui qui prie se relève par la suite il n'est pas obligé de reve­nir à ce tachahoud, mais il se doit de faire deux pros­ternations de l'oubli avant le salut.

Par contre, s'il s'en rappelle avant de se lever, alors il y revient et fait son tachahoud et il doit faire aussi deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière avant le salut.

- Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous se lève après avoir fait deux rakats et qu'il oublie le tachahoud du milieu, et qu'il n'est pas totale­ment debout alors qu'il s'assoit et s'il se lève tota­lement alors qu'il se prosterne deux prosterna­tions de l'oubli. » Rapporté par Ibn Daoud et Ibn Malik.

Si l'imam se rappelle qu'il a oublié le tachahoud avant qu'il soit debout, alors ceux qui prient derrière lui doivent le suivre.
Et si ceux qui prient derrière l'imam lui rappel­lent qu'il a oublié un piller avant qu'il soit totalement debout et qu'il ne soit pas revenu à ce pilier, alors ils ne sont pas obligés le suivre.

Car il a négligé une obligation volontairement, et s'il se serait totalement mis debout, alors ils auraient été obligés de le suivre.

Quand celui qui prie doute dans le nombre de rakats
Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous doute de sa prière et qu'il ne sait pas s'il a rajou­té ou diminué, alors s'il doute qu'il en a fait entre une ou deux qu'il l'a considère comme une, et s'il doute que c'est entre deux et trois rakats alors il les considère comme deux rakats, pour que le doute soit dans le rajout. Puis il fait deux pros­ternations de l'oubli après le salut. » Rapporté par Ibn Maja et At-Tirmidhi. Hadith bon et correct

- Abou Hourayra a rapporté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous se lève afin de prier, le diable vient le perturber au point où il ne sait plus combien de rakats il a prié, si cela arrive à l'un d'entre vous alors qu'il se prosterne deux fois quand il est assis. »

Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Il n'y a pas de trahison dans la prière. » Ceci veut dire qu'il ne faut pas en sor­tir que si seulement on a la certitude quelle est complè­te. »

Si celui qui prie oublie quelque chose de la priè­re alors qu'il prie derrière l'imam, alors il n'a pas à faire deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière, mais si c'est l'imam qui oublie alors il faut que celui qui prie fasse deux prosternations de l'oubli avec l'imam.

Question
Dans le cas où l'imam oublie et ne se prosterne pas à la fin de la prière, est-ce que celui qui est derriè­re doit se prosterner ?

Réponse
Celui qui prie derrière doit se prosterner à la fin de la prière.

Ibn Oukail a dit : « Car la prière de celui qui prie derrière l'imam est diminuée par l'oubli de l'imam et elle n'a pas été corrigé par ce dernier. Alors il se doit à celui qui est derrière l'imam de la corriger. » Opinion de Malik et Ach-Chafi'i
Quand on oublie de faire les deux prosternations de l'oubli

Si celui qui prie oublie de faire deux prosternations de l'oubli, et qu'il s'en aperçoit juste après le salut de sa prière, il peut le faire après, mais il ne faut pas qu'il s'écoule trop de temps après son salut.
Ceci est de Malik, El Aouza'i, Ach-Chafi'i.

Et Abou Hanifa a dit:

Si celui qui prie, parle après la prière ce n'est plus la peine de se prosterner deux fois, s'il a oublié quelque chose de sa prière. Car il a commis ce qui est incompatible avec la prière et il l'a ressemblé à celui qui perd un gaz.

La lecture du tachahoud après les prosternations de l'oubli

Il y a deux avis à propos de cela :

- Il y a deux hadiths du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) qui disent que, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) ne lisait pas le tachahoud après les deux prosternations de l'oubli, et ces deux hadiths sont plus forts qu'un autre hadith qui dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam), avait lu le Tachahoud après les deux prosternations de l'oubli

- Et Hatà a dit : « Celui qui prie est libre de lire ou de ne pas lire le tachahoud après les deux prosterna­tions de l'oubli. »

Les hadiths sont:
- Hadith d'Omrane Ibn Houssain : « Il a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait fait deux prosternations de l'oubli puis il salua. » Rapporté par Mouslim.

- Hadith Ibn Massoud : « Il a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait fait les deux prosternations de l'oubli puis il salua. » Rapporté par Muslim

Quant au tachahoud, « Omrane Ibn Houssaili a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) avait oublié, donc il avait fait les deux prosternations de l'oubli puis il avait lu le tachahoud et il salua. » Rapporté par Abou Daoud et At-Tirmidhi

Et Ibn Koudama a supposé qu'il ne fallait lire le tachahoud après les deux prosternations de l'oubli puisque d'après les deux hadiths le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) n'a pas lu de tachahoud, et a simplement salué. Car les deux hadiths sont plus forts que le troisième.

La prière de celui qui salue à la fin de celle-ci sans avoir fait les deux prosternations et qu'il soit sorti de la mosquée et qu'il se soit écoulé un long temps après le salut, alors la prière de ce dernier est nulle ou inva­lide, et il faut recommencer cette prière selon l'imam Ahmed. Mais elle n'est pas annulée chez l'imam Malik ainsi que chez l'imam Ach-Chafi'i et il n'a pas besoin de la recommencer.

Source : « Correction de la prière suivant les quatre écoles » Abdel Rahman MENEISI. Série des nécessités de la réalité.

Comment corriger sa prière

Publié le 16/04/2011 à 18:51 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Comment corriger sa prière

Comment corriger sa prière

Deuxiéme partie :

Il n'y a pas de différence entre la prière obligatoire et la prière surérogatoire en ce qui concerne la prosternation de l'oubli, et c'est ce qui a été dit par la plupart des Oulamas[2]

HADITH

- Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous oublie alors qu'il se prosterne deux fois. »
- Et il (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si l'un d'entre vous oublie et qu'il a ou bien rajouté ou bien diminué, alors qu'il se prosterne deux fois. »

La prosternation de l'oubli n'est pas légalisée pour la prière de l'enterrement ainsi que pour la prosternation de la lecture du Coran (Sajda at-tilaoi)

5. Le rajout des actes

Par exemple si la personne qui prie se lève alors qu'elle doit s'asseoir ou le contraire (s'asseoir au lieu de se lever) ou bien ajouter une rakat ou un pilier de la prière. Donc si elle commet l'un des cas cité alors sa prière sera annulée, par contre si c'est par oubli alors elle se prosterne deux fois.

Donc si la personne rajoute une rakat et qu'elle n'ait pris conscience du rajout qu'une fois la rakat ter­minée, alors elle se prosterne deux fois.

Abdou Allah Ibn Massoud a raconté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a prié avec nous cinq rakats, et quand il en finit, les gens derrière bavardaient, alors le Prophète (sallallahou alayhi wa salam), a dit: « Que se passe t-il ? », ils ont dit: « Ô Prophète de Dieu, est-ce que la prière a augmentée », il (sallallahou alayhi wa salam) répondit « Non », ils ont dit : « Car tu as fait cinq rakats », alors il (sallallahou alayhi wa salam) reprit sa place puis il (sallallahou alayhi wa salam) se prosterna deux fois et il (sallallahou alayhi wa salam) salua. Il (sallallahou alayhi wa salam) a dit ensuite : « Je suis un être humain comme vous, j'oublie comme vous oubliez, alors si l'un d'entre vous oublie, qu'il se prosterne deux fois. » Rapporté par Mouslim

- Ici, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a parlé des choses extérieures à la prière, mais ceci est légal car il a parlé pour l'intérêt de la prière.

- Par contre si quelqu'un parle par oubli ou par ignorance, quelques savants ont dit que dans ce cas là la prière était nulle et d'autres ont dit qu'elle ne l'était pas.

HADITH

- Hadith du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) qu'a rapporté Mouaouia Ibn Al Hakem As-Salami, il a dit: « Alors que je priais avec le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) quelqu'un éternua, je lui ai alors dit « Qu'Allah te donne sa miséricorde ». Alors le reste des gens qui priaient m'ont jeté un regard, j'ai dit alors « Pourquoi me regardez-vous de cette manière ? » Alors ils ont tapé sur leurs cuisses avec leurs mains, quand j'ai vu qu'ils ne me répondaient pas je me suis alors tu. Quand le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) eu fini de prier, je n'ai pas vu d'enseignant avant ou après lui mieux que lui, car je jure par Allah qu'il ne m'a ni détesté, ni frappé, ni insulté, puis il (sallallahou alayhi wa salam) a dit que dans la prière les paroles et les dialogues des gens n'étaient pas autorisés mais seules sont autorisées les glorifications, la lecture du Coran et le takbir. »

Ce qu'on voit dans ce hadith c'est que les savants ont constaté que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) n'a pas ordonné à cet homme de recommencer sa prière et ceci prouve que sa prière était correcte.

Ceci est la doctrine de Malik et Ach-Chafi'i :

- Si dans le cas où la personne salue à la fin de la prière tout en pensant qu'elle finit la prière alors que sa prière a diminué, et puis qu'on a dit à cette personne qu'il manquait une rakat à sa prière par exemple, alors il refait une rakat puis il se prosterne deux fois, et là sa prière est correcte comme dans le hadith de Zou El Yadin.

- La prosternation de l'oubli se fait avant le salut dans le cas où la prière est diminuée, et elle se fait après le salut dans le cas du rajout comme l'ont prouvé les hadiths.

6. Les rajouts de dires

- Quant aux rajouts des dires comme s'écrier AH! pleurer, éternuer ou rire, si parmi ces actions, il se forme deux syllabes ou plus d'après les savants cette prière serait à refaire.

Exemple des mots comme (père, mère etc.) .

D'après la doctrine d'Amhed.

SAUF exception si le pleure provient de la dévotion de celui qui prie, dans ce cas la prière est correcte. Dieu (soubhânahou wa ta'âlâ) a dit : « Abraham était, certes, longanime, très implorant et repentant » (Sourate Hud (11), Verset 75)

Et Abou Hanifa a dit que ces pleures, rires et éternuements étaient entendus, ils seraient comme des paroles.

Et dans le rajout des dires :

A - Si ces dires concernent la prière alors la prière n'est pas à refaire, parce que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a enten­du un homme dire pendant la prière « La reconnaissance à Allah, une très grande reconnaissance béni soit-il comme l'aime et le veut Dieu. » Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) ne lui a alors pas ordonné de faire deux prosternations de l'ou­bli.

B - Si les dires ne concernent pas la prière, alors la prière est annulée et il faut la refaire.



HADITH

D'après un hadith du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) : « Dans la prière les paroles des gens sont interdites mais seule la glorification, la lecture du Coran et le takbir qui doivent être prononcés. » Rapporté par Mouslim.

Et d'après Zayd Ibn Arkam a dit :

« Nous étions en train de parler pendant la prière et l'un d'entre nous parlait à son ami, jusqu'à la révélation des versets “ Et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité » (La vache, verset 238). On nous a alors ordonné de nous taire et déconseillé de parler. » Rapporté par Mouslim



L'imam Malik et l'imam Ach-Chafi'i ont rendu nulle la prière de celui qui rend le salut alors qu'il est en prière.

Et quelques savants ont déconseillé de jeter le salut qui prie. Mais l'imam Ahmed l'a autorisé.



Si la personne qui prie s'endort pendant la prière puis elle parle après avoir ouvert les yeux, l'imam Ahmed n'a rien dit a ce sujet. L'imam Ibn Oukail a dit que celui s'endort est comme celui qui oublie.

Ceci concerne la prière obligatoire, quant à la prière surérogatoire le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a interdit de prier alors que nous avions sommeil.



HADITH

Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Si en priant la nuit, l'un de vous somnole, qu'il aille dormir jusqu'à qu'il n'ait plus sommeil. Car peut-être, au lieu de demander le pardon à Dieu, injurier soi­-même. »

Rapporté par AI Boukhârî et Mouslim



Et le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Ma nation ne sera pas châtié sur l'oubli, sur l'erreur forcée et sur ce qu'on l'oblige à faire. »



Et si celui qui prie parle de choses obligatoires ou comme conseiller un aveugle qui ne sait pas où aller, pour un bébé ayant peur pour lui, ou une bête qui serait dangereuse (vipère, scorpion, loup, etc.) ou le feu qui prend non loin de lui.

La plupart des savants ont dit que dans ce cas là, la prière était nulle et même ceux qui suivent l'imam Ach-Chafi'i.

Et d'autres savants ont dit que la prière était valable et ont retrouvé cela dans ce qu'a dit l'imam Ahmed.

Tous les savants qui ont permis la parole pen­dant la prière, disent qu'il faut parler le moins possible dans les cas d'urgences cités mais si l'on s'attarde dans le dialogue ceci annule la prière, et tous les savants sont

d'accord là-dessus.

S'il y a un très grand danger pour celui qui prie ou pour autrui, il faut que ce dernier quitte la prière comme dans la prière de la peur.

7. La diminution dans la prière

Si celui qui prie a un doute qu'il a oublié un pilier de la prière, c'est comme s'il ne l'avait pas fait.
Quand celui qui prie oublie un pilier dans une rakat et qu'il s'en rappelle pendant la suivante, alors la rakat qui est incomplète est annulée et s'il s'en rappelle avant de commencer la rakat qui suit, alors il revient à ce pilier et ce qui le suit, car s'il ne revient pas à ce pilier alors qu'il sait qu'il ne l'a pas fait sa prière est alors nulle.

A suivre ….

   

Source : « Correction de la prière suivant les quatre écoles » Abdel Rahman MENEISI. Série des nécessités de la réalité.





 

Comment corriger sa prière (1/3)

Publié le 16/04/2011 à 18:47 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Comment corriger sa prière (1/3)

Comment corriger sa prière (1/3)

Première partie :

Pour corriger une prière il faut d'abord savoir quels sont les piliers, les actes obligatoires (fard) et surérogatoires (sunnah) de la prière .

1. Les piliers de la prière (ils sont au nombre de 12)

- Etre debout est la position à prendre au début de la prière.

- Faire le Takbir (dire Allahou akbar au début de la prière).

- La lecture de la sourate al Fatiha.

- Le roukoua (l'inclinaison vers l'avant afin d'avoir le dos à l'horizontal avec les mains sur les genoux).

- Se relever du roukoua.

- Le soujoud (la prosternation).

- S'asseoir entre les prosternations.

- Respecter un temps précis pendant chacune de ces positions afin d'éviter la précipitation.

- Réciter le Tachahoud.

- S'asseoir après le dernier Tachahoud.

- Faire le salut en direction de la droite.

- Le classement (l'ordre) des piliers doit être respecter, car il représente lui-même un pilier.



« Ces piliers sont indispensables, et la négligence de l'un d'entre eux annule la prière, et il faut par conséquent la recommencer. » (Ibn Koudama fi el Moughni).

Ces piliers sont indispensables et nous devons ni les oublier ni les négliger.

A l'exception de :

La lecture de la Fatiha, qui est une obligation pour l'imam et pour celui qui prie seul, mais elle ne l'est pas pour celui qui prie derrière l'imam, quand ce dernier lit la Fatiha à voix haute (les prières Sobh, Maghreb et 'Icha).

Et aussi à l'exception :

Des prières surérogatoires (les sounnahs) c'est-à-dire, prier en étant debout n'est pas obligatoire pour les prières surérogatoires.

La manière de corriger l'oubli d'un pilier.
Si l'on néglige l'un de ces piliers volontairement, alors la prière est annulée et il faut la refaire, et si c'est par erreur ou par oubli, alors il faut la corrigée comme expliquée à la suite.

Si celui qui prie se rappelle de l'oubli ou de l'erreur après le salut et qu'il s'écoule une longue durée de temps, alors sa prière est annulée.

Et s'il ne s'écoule pas une longue durée, alors il faut reprendre sa prière à partir du moment où a été commis l'oubli, l'erreur ou le doute. (D'après Ahmed, Ach-Chafi'i et d'autres savants.)

D'autres savants ont dit :

« Si celui qui prie oublie le dernier Tachahud ou bien le salam, alors il les refait, et s'il oublie autre chose alors il recommence une rakat SAUF s'il a oublié takbirat el ihram (c'est-à-dire quand on dit Allahou akbar au début de la prière), car celui qui ne le prononce pas, c'est comme s'il n'avait rien fait. »

HADITH

Abou Hourayra (RAA) raconte : « Un jour le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait la prière du 'Icha avec 2 rakats seulement puis il salua, et quand on lui fit la remarque, le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) alors continua ce qui manquait de la prière, et il salua et il a dit Allahou akbar et se prosterna puis il a dit Allahou akbar, et il se prosterna ensuite il a dit Allahou akbar et s'est assis et enfin il salua. » En accord sur ce hadith.

Si celui qui prie se rappelle de l'oubli, l'erreur ou le doute après la prière, il faut que ce soit après une courte durée afin qu'il puisse se rattraper, et il ne faut pas trop parler entre temps, et encore moins de choses extérieurs à la prière (intérêts matériels).

HADITH

Omrane Ibn Houssaïn a dit que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a fait 3 rakats pendant la prière de l''Asr, puis il salua, et entra chez lui ; un homme aux avant-bras longs a dit au Prophète (sallallahou alayhi wa salam): « Prophète de Dieu, est-ce que la prière a diminué ? » Puis le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) sortit en n'étant pas content de lui-même, et il pria la rakat qu'il avait oublié puis salua, et fit 2 prosternations de l'oubli puis il salua ». Rapporté par Mouslim.



2. Les obligations de la prière (elles sont au nombre de 5)

- Dire « Allahou akbar » à chaque mouvement.

- Dire « Gloire à Dieu » « Soubhan Allah » une fois pendant les inclinaisons et les prosternations.

- Dire « Allah entend celui qui lui est reconnaissant » quand on se relève « sami'a Allahou limen hamida ».

- S'asseoir après la deuxième rakat et dire tachahoud.

- Dire la prière et la bénédiction sur le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) pendant le dernier tachahoud de la prière.


Telles sont les obligations de la prière,

Quiconque aurait négligé volontairement une des obligations de la prière, sa prière serait alors annulée.

Et celui qui aurait négligé quelque chose par oubli alors cette obligation tomberait avec l'oubli, c'est-à-dire que celui qui prie ne reviendrait pas à cette obligation après l'avoir oubliée afin de la corriger, mais il compenserait cela par deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière.

Les indications sont :

- Que le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) était en prière puis à la deuxième rakat, il se leva pour la troisième rakat en oubliant le tachahoud, puis il compensa son oubli par deux prosternations de l'oubli avant le salut final de la prière.

- Et ceci s'applique à toutes autres obligations tel que le tachahoud de la même manière.

3. Les sunnahs de la prière (elles sont au nombre de 25)

Les sounnahs de la prière se divisent en deux parties : les sounnahs des actions et les sounnahs des dires.

a) Les sounnahs des dires sont au nombre de onze

- Ouverture de la prière avec une invocation.

- La lecture de « Au nom de Dieu le tout Miséricordieux le très Miséricordieux » « Bismillahi-rahmeni-rahim »

- La demande de la protection de Dieu contre le diable banni « a'udzou billahi minach-chatayni-rajim ».

- Dire « Amim ».

- La lecture d'une sourate après al Fatiha.

- La lecture des sourates à voix haute et à voix basse qui est entendue uniquement par la personne qui prie.

- Ce qui est dit en plus de l'unique glorification de Dieu pendant l'inclinaison et la prosternation.

- La demande de la protection d'Allah après le dernier tachahoud.

- Après « Sami'a Allahou limen hamida », on dit « Dieu à toi la reconnaissance qui remplit les cieux et la terre Rabbana wa lakal-hamd » et tout ce que tu veux après cela.
- La dévotion dans le Witr[1]
- La demande du pardon entre deux prosternations quand on est assis.

Celles-ci sont des sounnahs qui n'annulent pas la prière lorsqu'on les oublie volontairement ou bien involontairement, et si elles sont oubliées il n'est pas nécessaires de faire deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière car l'application de ces sounnahs n'est pas obligatoire.

Exceptions :

L'imam Malik ainsi que l'imam Abou Hanifa ont dit que si l'imam oublie de lire le Coran à haute voix pensant la prière du Sobh, du Maghreb ou du 'Icha et qu'il le lit à voix basse, il se doit alors de compenser cet oubli par deux prosternations de l'oubli, et la même chose dans le cas ou il oublierait le Qounout du Witr, et à part ces deux sounnahs des dires il ne convient pour aucune sounnah de se prosterner par les deux prosternations de l'oubli.

b) Sounnahs des actes sont au nombre de 14.

- Lever les avants bras au moment de l'ouverture de la prière, et à l'inclinaison et en s'en relevant.

- Mettre l'avant bras droit sur l'avant bras gauche au dessus de la poitrine.

- Jeter son regard vers le lieu de prosternation.

- Mettre les mains sur les genoux pendant l'inclinaison.

- Pendant l'inclinaison avoir le dos plat et la tête en continuité dans la même direction.

- Au moment de la prosternation mettre les genoux au sol avant les mains.

- Mettre les mains entre les épaules et les oreilles pendant la prosternation.

- Garder les pieds levés et écarter les orteils au cours de la prosternation.

- Entre les deux prosternations s'asseoir de manière à avoir le plat du pied gauche qui touche le sol.

- S'asseoir sur le flanc gauche au dernier Tachahoud.

- Mettre la main droite sur la cuisse droite et lever l'index afin de signaler l'unicité de Dieu.

- Poser la main gauche à plat sur la cuisse gauche.

- Tournée la tête vers la droite ensuite vers la gauche au moment du salut.

- La prosternation au sol se fait à la fois sur le nez et sur le front.

Ces sounnahs n'annulent pas la prière dans le cas où on les oublie volontairement ou involontairement, et si elles sont oubliées il ne faut pas et il n'est pas néces­saire de faire deux prosternations de l'oubli à la fin de la prière afin de compenser cet oubli.

c) La troisième partie des sounnahs

C'est ce qui concerne le cœur, l'humilité dans la prière et l'intention de la finir.

4. La prosternation de l'oubli
La prosternation de l'oubli est légale dans le rajout, le manque ou bien le doute pendant la prière. D'après ce qui est venu dans la sounnah du Prophète (sallallahou alayhi wa salam) .(A suivre…)

  

Source : « Correction de la prière suivant les quatre écoles » Abdel Rahman MENEISI. Série des nécessités de la réalité.



 

Pourquoi ne fais-tu pas la prière ?

Publié le 15/03/2011 à 11:34 par lejourlepluslong Tags : la priere
Pourquoi ne fais-tu pas la prière ?

 

Quelles excuses présentent ceux qui n’accomplissent pas la prière ? 

1ère excuse :« Moi al-hamdoulillah, je ne vole pas, je ne mens pas... je ne pense pas que ça soit si grave que ça. Mieux vaut être comme moi plutôt que faire la prière et en même temps mentir, sortir le soir dans les endroits de turpitude comme j'en connais ! » 

Allah a dit (sens du verset arabe): 

 

« Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition. » (19/59) 

  

Jâbir(ra) rapporte : « J'ai entendu le messager d’Allah (Sala Allah Alayhi Wa salam)) dire :« Entre l'homme et la mécréance, il y a l'abandon de la prière. Celui qui la délaisse a mécru ! » (Mouslim)  La prière est donc ce qui nous différencie des non-croyants. Celui qui présente cette fausse excuse, se prétend aussi être musulman, mais il n’accomplit pas ce qui nous différencie le plus des non-musulmans : la prière pour Allah seul ! Ce n’est pas le fait de ne pas voler ou de ne pas mentir qui nous différencie en premier lieu des autres religions, car des chrétiens peuvent être meilleurs que des musulmans sur ce point ; mais c’est notre croyance et notre prière qui nous différencie en priorité ! Certes, le mensonge, le vol, la fornication sont de graves péchés, mais l'abandon de la prière reste malgré tout pire que ces péchés. Il n’est pas honnête de condamner une attitude alors que la nôtre est plus à plaindre. Alors, nous conseillons à cette personne de regarder ces péchés avant ceux des autres : 

  

Commence par ta personne, en lui interdisant sa déviation, 

Si elle cesse d’être déviée, tu es certainement doué de raison. 

  

À cet instant, on acceptera ta parole et un exemple, tu seras. 

Ce que tu dis sera pris en compte et ton enseignement servira. 

  

N’interdis point un comportement que toi-même tu commets, 

Honte à toi si tu effectues ce que toi-même tu condamnais. 

  

  

2eme excuse : Je fais trop de bêtises pour pouvoir prier... ce serait de l'hypocrisie de ma part de prier dans cet état ! J'attends donc d'arrêter mes bêtises et je me lance dans la prière. 

Allah(Soubhanahou Wa taâla) a dit : 

 

« En vérité la prière préserve de la turpitude et du blâmable. » (29/45);

 

Il dit également :

 

« Ô vous les croyants ! Cherchez secours dans l'endurance et la prière. » (2/153)

 

C'est la prière qui donne la force d'arrêter ce qui est blâmable, c'est elle qui aide à arrêter tous les vices. C'est donc la prière qui doit  être accomplie avant de pouvoir se délier des péchés et non l’inverse !

 

De plus, Allah a dit :

 

 

« Et accomplis la prière aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. C’est un rappel pour ceux qui réfléchissent.» (11/114)

 

Le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) a dit :« Les cinq prières sont tel un fleuve passant près de sa porte et où l'on se lave cinq fois par jour […], ainsi sont expiés les péchés. »(Mouslim)Si les prières sont établies entre autres pour nous laver de nos péchés, est-il logique d'attendre de ne plus faire de péchés avant de commencer à prier ?! Cela ressemble à celui qui prétend être trop sale pour se laver ! Ça n'a vraiment aucun sens. D'autant plus, ne pas faire la prière est en soi même un très grave péché...




3ème excuse :Je suis trop jeune, je préfère profiter un peu de ma jeunesse... et de toute façon je compte bien m'y mettre un jour ou l'autre !

Allah a dit :

 

« Et hâtez-vous vers le pardon de votre Seigneur, et un paradis aussi large que les cieux et la terre, préparé pour les pieux. » (3/133)

 

Selon abou Hourayra, Le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) a dit :« Hâtez-vous de faire les bonnes œuvres, avant les périodes de troubles et de tentation telle une nuit sombre. L'homme croyant le matin, devient mécréant le soir, ou croyant le soir, devient mécréant le matin. Il vend sa religion pour les biens éphémères de ce bas-monde. » (Mouslim)

 

Es-tu sûr que tu vas vivre autant de temps que tu le penses ? Et surtout, es-tu sûr que même si tu « profites » de ta jeunesse, vas-tu ensuite vraiment t'y mettre ? Ne penses-tu pas que tu te mens à toi-même en remettant toujours les choses à demain ? À chaque fois que tu te poses la question, tu te dis: « plus tard, plus tard », mais le jour ou l'Ange de la mort viendra à ta rencontre, cela sera : trop tard ! Ne sais-tu pas que l’islam est une religion qui valorise les bonnes œuvres durant la jeunesse. En effet, le jeune pieu sera sous l’ombre du Trône d’Allah le jour de la résurrection !

 

Ibn Abbas rapporte du Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) qu'il a conseillé un homme en ces termes :« Profite de cinq choses (en accomplissant les bonnes œuvres !) avant que cinq autres ne surviennent : de ta vie avant que ta mort ne survienne, de ta bonne santé avant que tu ne tombes malade, de ton temps libre avant d’être occupé, de ta jeunesse avant que ta vieillesse n’ait lieu, de ta richesse avant que d’être touché par la pauvreté. » [Hadith authentique rapporté par El Hakim 306/4]

 

 

4ème excuse :C'est trop tard ! J'ai trop déliré... Allah ne me pardonnera jamais !

Allah a dit :

 

« Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux". » (39/53)

 

Selon Abou Moûssa Al Ach'arî, le prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) a dit :« Allah exalté tend Sa Main la nuit pour accepter le repentir du pécheur du jour et le jour pour accepter le repentir du pécheur de nuit ; et ce, jusqu'à ce que le soleil se lève de l'Occident. » (Mouslim)

Si Allah et Son messager te disent qu'il n'est pas trop tard, comment croire qu’Allah ne te pardonnera jamais ! Remets-toi en question et reviens à Allah maintenant sans tarder !




5ème excuse : Je suis débordé, franchement pour l'instant je n'ai pas le temps. Et d'abord ne dit-on pas : « le travail, c'est l'adoration ! »

Allah a dit :

 

« La promesse d'Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah ! »(31/33)

 

Selon abou Hourayra, le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam)) a dit :« Malheur à l'esclave du dinar, du dirham et des vêtements de luxe ! » (Al-Boukhâri)

 

Si on suppose que l’on accomplisse chaque prière en 5 minutes qu'on multiplie par 5 prières quotidiennes, on obtient un total de 25 minutes par jour, soit à peu près une minute par heure ! Qui d'entre nous serait assez avare pour refuser à son Créateur 1 minute par heure ?!

 

Quant à la phrase qui est dite à tort et à travers : « le travail, c'est l'adoration » ne provient ni du Coran ni de la sounna, et elle prête vraiment à rire ! Si le travail qui est en soi une chose honorable occupe au point de ne pas avoir le temps de donner 5 minutes à ton Créateur, alors c'est vrai tu dois être en pleine adoration : l'adoration de Satan, l'adoration de l'argent... mais certainement pas celle d'Allah…

 

6ème excuse :J’ai peur d'arrêter... on m'a dit que si on commence la prière et que l'on s'arrête, c'était pire que de n'avoir rien fait.

Allah a dit :

« Quiconque fait un bien fut-ce du poids d'une fourmi, le verra. » (99/7).

 

Le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) a dit:« Craignez Allah, ne serait-ce que par (le fait d'offrir) une demi-datte ». Comment celui qui essaye d'obéir à Allah et n'y arrive pas pourrait-il être pareil ou même pire que celui qui ne tente rien ?! Dire de telles choses est vraiment un mensonge évident... Celui qui fait la prière un jour puis s'arrête serait-il égal à celui qui ne s'est jamais prosterné ?
Que fait-on lorsqu’un bébé apprend à marcher et tombe puis retombe ? lui dit-on : Arrête de vouloir marcher tu vas encore tomber ! Mais non ! ON L'ENCOURAGE ! Il est stupide d'empêcher son bébé de marcher par ce qu'on a peur qu'il tombe encore... Il est aussi stupide de ne pas prier par ce qu’on a peur d’arrêter !

 

7ème  excuse : La foi, c'est dans le cœur.

Allah a dit :

« Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver qui de vous est le meilleur en œuvres. » (67/2)

Si nous sommes sur terre, c'est bien pour prouver notre foi justement. Et comment ? Avec nos actes. C'est bien beau de dire à quelqu'un : « je t'aime », mais si tes actes ne suivent pas, il s'apercevra vite fait que c'est du mensonge... Il est plutôt juste de dire que la foi est ce qui est solidement ancré dans le cœur et qui est prouvé par les actes…

 

8ème  excuse :Moi j'aimerais bien faire la prière, mais bon j'ai un problème aux genoux.

Allah a dit :

« Allah veut vous alléger (les obligations), car l'homme a été créé faible. » (4/28)

 

Selon 'Imrân ibn Houssayn, le Prophète a dit (Sala Allah Alayhi Wa salam):« Prie debout, si tu ne peux pas alors (prie) assis, si tu ne peux pas alors (prie) sur le côté. » (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

L'Islam c'est la facilité ! Le malade n'a pas à souffrir pour accomplir la prière, car Allah l'a facilitée, de même quand on est en voyage ce qui souvent est épuisant, alors on raccourcit notre prière. Quand on ne trouve pas d'eau pour se purifier, alors on peut le faire avec de la terre. Tout cela pour que l'on n'éprouve aucune peine dans nos adorations !

On voit bien qu'il n'y a donc aucun argument plausible pour celui qui ne pratique pas la prière. Ne vous faites pas avoir par les ruses de Satan et ses illusions.

 

Allah est bien véridique quand il dit :

« La ruse du Diable est certes, faible. » (4/76)

 

Que ceux qui ne pratiquent pas encore la prière se demandent donc pourquoi... les autres sont-ils meilleurs que moi ? Sont-ils plus intelligents que moi ? Pourquoi eux, et pas moi ? Pourquoi ??? Il n'y a de pouvoir ni de puissance qu'en Allah.

 Conclusion :

Le Prophète (sur lui la paix) a dit : « Le premier devoir dont l'homme est appelé à rendre compte le jour de la Résurrection est la prière. Notre Seigneur auquel rien n'échappe, s'adressant aux anges leur dira : « Voyez si la prière de mon serviteur est parfaite.  Si elle l'est, inscrivez-la lui parfaite. Si mon serviteur a des prières surérogatoires, comblez avec les imperfections. Ainsi, il en sera pour tous ses actes. »(Abou Dawoud)

 

Que présenteront ceux qui n’ont ni prières obligatoires à leur actif et a fortiori ni prières surérogatoires !!! Réfléchissez, mes chers frères et sœurs, et commencez à faire la prière ! 

 

Revu et ajouté par Abou Hamza Al-Germâny

 

 

             Publié par le bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)

www.islamhouse.com

 

 

 

Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (4) !

Publié le 28/02/2011 à 12:45 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (4) !

Les mérites de la journée du vendredi (4) 

  

4eme partie et fin :

·         Lorsque la chaleur devient torride le jour du vendredi

Abou Khalda – c’est à dire Khalid ibn Dinâr – a dit :« J’ai entendu Anas ibn Malik (r.a) dire : « Lorsque le froid était intense,le prophète Sala Allah Allayhi Wa Salam)faisait tôt la prière, lorsque la chaleur devient torride, il attendait la fraîcheur pour accomplir la prière. » C’est à dire, celle du vendredi. »

Younous ibn Bukheyr : Abou Khalda nous a rapporté cela en citant« pour accomplir la prière, sans toutefois citer le vendredi.

 

·         Sur le fait de marcher pour aller à la prière du vendredi

‘Ababa ibn Rifa’a a dit : « Abou ‘Abs me rencontra au moment où j’allais à la prière du vendredi et il me dit : « J’ai entendu leProphète salalahu alayhi wa salam dire:Celui dont les pieds ont été empoussiérés pour la cause d'Allah, Allah le préservera du Feu. »

Abou Salama ibn Abd-er-Rahman : Abou Houreyra( r.a) a dit : « J’ai entendu leMessager d'Allah  salalahu alayhi wa salam dire :

« Lorsqu’on appelle à la prière, ne venez pas en vous hâtant ! Venez plutôt en marchant et soyez calmes ! … Faites la partie que vous rattraperez et terminez ce que vous aurez manqué. ».

 

·         Lors de l’office du vendredi on ne doit pas séparer deux personnes assises l’une près de l’autre dans la mosquée

Salman Al Farisy (r.a) a dit : «  Le messager d'Allah salalahu alayhi wa salam a dit :

Celui qui fait ses ablutions majeures le jour du vendredi, se purifie autant qu’il le peut, se pommade ou met du baume, sort pour la prière, ne sépare pas deux personnes assises l’une près de l’autre dans la mosquée, prie autant que cela lui est possible, puis à l’arrivée de l’imam, commence à écouter attentivement …, celui-là se verra pardonner ses péchés commis jusqu’au vendredi prochain. »

 

·         Le Jour du vendredi aucun ne doit faire lever son frère et prendre sa place

Ibn Jurayh a dit :« J’ai entendu Nafi’ dire : J’ai entendu Ibn Omar (r.a) dire :  «Le prophète Sala Allah Alayhi Wa salam a interdit qu’un homme fasse lever son frère de sa place et s’y asseoir. » J’ai dit alors à Nafi’ – Est-ce que cela concerne la prière du vendredi ? – La prière du vendredi e les autres prières, m’a t-il répondu ».

 

·         Sur le Adhan le jour du Vendredi

As-Sa’id Ibn Yazid a dit: « Du vivant duProphète Sala Allah Alayhi Wa salam, ainsi que d’Abou Bakr et de ‘Omar(ra), le premier appel pour la prière du vendredi se faisait dès que l’imam était assis sur le minbar. Mais ‘Othmane ajouta durant son califat – où le nombre de gens devint élevé – le troisème appel à Az-Zawra.

 

·         Sur le Muezzin unique le jour du Vendredi

As-Sa’id ibn Yazid a dit :« Celui qui ajouta le troisième Adhan pour le jour du vendredi fut ‘Othmane ibn ‘Affane, et ce lorsque le nombre des habitants de Médine était devenu élevé. Quant au temps duProphète Sala Allah Alayhi Wa salam, il n’y avait qu’un seul muezzin. De plus, on faisait le Adhane le jour du vendredi dès que l’imam s’était assis – c’est à dire sur le minbar. »

 

·          

·          

·         Lorsque l’imam, qui est en train de faire le sermon, voit un homme arriver, il lui ordonne de faire deux raka'at & sur celui qui arrive au moment où l’imam est en train de prononcer le sermon, celui-là peut faire deux raka’at légères.

 Jabir Ibn Abdoulah a dit : « Un homme arriva au moment où leprophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) était en train de faire le sermon du vendredi aux fidèles. « As-tu prié ?  lui demandale Prophète Sala Allah Alayhi Wa salam  – Non, répondit l’homme – Lève-toi et fait deux raka’at. »

 

·         Sur le fait de lever les deux mains pendant le sermon

Anas (r.a) a dit : « Tandis quele Prophète Sala Allah Alayhi Wa salam prononçait le sermon du jour du vendredi, un homme se leva et dit : « Ô  Messager d'Allah ! les chevaux et les brebis ont péri. Invoqu'Allah afin qu’il nous abreuve ! ». Sur ce,le Prophète Sala Allah Alayhi Wa salam tendit les deux mains et fit une invocation. »

 

·         Sur le fait d’être attentif lorsque l’imam est en train de prononcer le sermon du vendredi

Abou Houreyra (r.a)a dit :Le Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam  a dit :« Si tu dis à ton voisin -– « Ecoute ! »  -- au moment où l’imam est en train de prononcer le sermon, tu es considéré comme ayant parlé inconsidérément. »

 

·         Sur l’heure particulière le jour du vendredi

Abou Houreyra r.a a dit :Le Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam a dit « Il y a en ce jour une heure qu’aucun adorateur Musulman ne rencontre en étant en prière, sans qu'Allah, le Très Haut, ne lui accorde ce qu’il demande. » Et il fit signe de sa main pour montrer combien cette  heure est courte. »

 

·         Sur le fait de prier après ou avant la prière du vendredi.

Abdoulah ibn Omar r.a a dit,le Messager d'Allah  (sala Allah alayhi wa salam) faisait deux raka’at avant et deux raka’at après le dhohr. Il faisait après le Maghreb deux raka’at chez lui. Après le ‘Icha, il faisait aussi deux raka’at. Et après la prière du vendredi, il ne priait qu’après avoir quitté la mosquée. Il faisait deux raka’at.

 

·          

·         Sur la sieste après la prière du Vendredi

Hummayd a dit : « J’ai entendu Anas (r.a) dire : « Nous partions tôt pour la prière du vendredi puis nous faisions la sieste. »

Sahl a dit : « Nous faisions la prière du vendredi avec le Prophète (Sala Allah Alayi Wassalam ) puis arrivait la sieste. »

 

Source : le jardindessoeurs (suite et fin).

 

 

Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (3) !

Publié le 28/02/2011 à 12:27 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (3) !

·         Les mérites de la journée du Vendredi (3)

·         3eme partie :

·         On doit mettre les plus beaux habits qu’on a pour aller à l’office du vendredi 

Selon Abdoulah ibn Omar r.a : Un jour, Omar Ibn El khatab( r.a) vit qu’on était en train de vendre une robe de soie près de la porte de la mosquée. Il dit alors auProphète (salalahu alayhi wa salam)  :

« O messager d'Allah ! pourquoi ne l’achètes-tu pas pour la mettre pour l’office du vendredi et pour la réception des délégations ?– « Celui qui met ce genre d’habit, répondit le Prophète, n’aura aucune part de bonheur dans l’autre vie. »

Après cela,le Messager d'Allah (salalahu alayhi wa salam)  reçut plusieurs robes de ce genre, il donne une à Omar( r.a) qui dit :O messager d'Allah ! Tu me la donnes malgré tes propos tenus sur la robe de ‘Utarid [ càd celui qui était en train de vendre la robe près de la mosquée ] –Je ne te l’ai donnée, expliqua le Messager d'Allah(Sala Allah Alayhi Wa Salam) pour que tu la mettes. » En effet, ‘Omar ibn El Khatab (r.a) offrit ensuite cette robe à son frère polythéiste qui était à la Mecque.

 

·         Sur le fait de se curer les dents [ frotter avec un siwak ] le jour du Vendredi 

D’après Abou Sa’id (r.a )le Prophète  (salalahu alayhi wa salam) a dit :« […] et il doit se curer les dents. »

Selon Abou Horeyra (r.a)le Messager d'Allah (salalahu alayhi wa salam)  a dit :« Si je ne craignais pas que ce serait pénible pour ma Oumma – ou pour les gens – je leur aurais ordonné de se curer les dents au moment de chaque prière. »

Selon Anas (r.a)le Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam a dit :« J’ai trop insisté à vous recommander le cure-dent… »

 Selon Houdeyfa (r.a) :« En se levant la nuit pour prier,le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam)  se nettoyait la bouche »

·         Que Doit-on réciter du Coran pendant la prière du Fajr du jour du vendredi

Selon Abou Houreyra (r.a) :« Dans la prière du Fajr du jour du vendredi,le Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam) récitait la sourate As-Sajda et la sourate el Inssane »
 

·         Sur la prière du vendredi dans les villages et les villes

Selon Ibn ‘Abass( r.a ) :

« Le premier office du vendredi – après un vendredi célébré dans la mosquée duMessager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa salam – fut dans la mosquée des ‘Abd-al-Qays, à Juwathya dans le Bahrayn. »

 Selon ibn Omar (r.a)le Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam  a dit: « Chacun de vous est un pasteur… »

Al-Layth ajoute : Younous dit : « Ruzyq ben Hukaym écrivit à Ibn Chihab – J’étais avec lui à Wadi-l-Qura – et lui demanda qu’il pouvait présider l’office du vendredi. Signalons que Ruzayq cultivait une terre sur laquelle il y avait un groupe formé de noirs et d’autres personnes. De plus, il était le gouverneur de ‘Ayla.

Ibn Chihab lui écrivit – J’étais en train d’entendre – et lui ordonna de présider la prière du vendredi en lui rapportant que Salim lui avait dit que Abd-el-Lah  ibn Omar( r.a )disait : « J'ai entendule Messager d'Allah Sala Allah Alaihi Wa salam dire :

"Chacun de vous est pasteur et chacun de vous est responsable de son troupeau ; l’imam est pasteur et est responsable de son troupeau, l’homme est pasteur au sein de sa famille et est responsable de son troupeau, la femme est pasteur dans la maison de son époux et est responsable de son troupeau, le serviteur est pasteur quant aux biens de son maître et est responsable de son troupeau.

« Je crois qu’il a aussi dit: … L’homme est pasteur quant aux biens de son père est responsable de son troupeau. Chacun de vous est pasteur et chacun est responsable de son troupeau. ».

·          Est-ce que ceux qui n’assistent pas à la prière du vendredi  - femme, enfants, et autres – doivent faire les ablutions majeures ?

Selon Ibn Omar (r.a) :Les Ablutions majeures doivent être faites par ceux qui la prière du vendredi est obligatoire.

 Selon Abdoulah ibn Omar (r.a) :« Celui d’entre vous qui veut venir à l’office du vendredi, qu’il fasse ses ablutions majeures. »

 Selon Abou Sa’id El khoudri (r.a )le Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam  a dit : « Les ablutions majeures du jour du vendredi sont obligatoires pour tous pubère. »

Dans un autre Hadith : « […] Puis il dit :« Chaque musulman doit faire ses ablutions majeures une fois tous les sept jours, où il lavera sa tête et son corps. »

Rapporté aussi par ‘Aban Ibn Saleh (r.a) et ce de Moujahid et Tawous, d’Abou Horeyra (r.a) qui dit :« Le prophète salalahu alayhi wa salam   a dit : Allah le Très Haut, a un droit auprès de chaque Musulman : faire ses ablutions majeures un jour tous les sept jours. ».

D’après Nafi’,  Ibn Omar( r.a )a dit :

« Omar(ra) avait une épouse qui assistait à la prière en groupe de la mosquée pendant les prières du Fajr et du ‘Icha. On lui dit alors :« Pourquoi sors-tu bien que tu sais que Omar déteste cela et, est en plus jaloux ? – Et qu’est-ce qui l’empêche de me l’interdire ? demanda-t-elle – Ce qui l’empêche sont ces propos du Messager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa salam  :« N’empêchez pas les servantes d'Allah [ c’est à dire les femmes ] de venir aux mosquées d'Allah. »

 

·          Sur la permission de ne pas venir au cas où l’on ne s’est pas présenté pour la prière du vendredi à cause de la pluie

D’après Abdoulah ibn Al Harith(ra), le cousin paternel de Mouhamed ibn Sîrîn, Ibn ‘Abass  (r.a ) a dit à son muezzin un jour pluvieux.« Lorsque tu arrives à : J’atteste que Mouhamed est le Messager d'Allah, ne dit pas : Accourez à la prière, dis plutôt : Priez dans vos maisons ! » En entendant cela, les présents semblaient ne pas admettre la chose. Et Ibn ‘Abass (r.a )de dire : « Cela a été fait par celui qui est mieux que moi. Certes, la prière du vendredi est obligatoire, mais je n’ai pas voulu causer de gêne ni que vous marchiez dans la boue glissante. »

 

·         A partir de quelle distance doit-on venir à la prière du vendredi ? et pour qui est-elle obligatoire ?

Allah le Majestueux et Puissant a dit :

{ O vous qui avez cru! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l'invocation d'Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! […] }
 [ Sourate 62 El Joumou’a – verset 9 ]

‘Ata a dit : Lorsqu’on est dans un village à population agglomérée et qu’on appelle à la prière du vendredi, on doit y assister soit qu’on a entendu l’appel ou non.

Anas (r.a ) faisait parfois la prière du vendredi et des fois il ne la faisait pas, et ce en étant dans la résidence à Az-Zawiya, à deux farsakh de Bassorah.

Aicha( r.a) , l’épouse duProphète Sala Allah Alayhi Wa salam a dit : « Le jour du vendredi, les gens arrivaient les uns après les autres de leurs maison et d’Al-Awâly tout poussiéreux et transpirants. Une fois, un homme d’entre eux vint voirle Messager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa Salama qui était chez moi… Le Prophète salalahu alayhi wa salam  dit alors :« Si seulement vous vous purifiez pour votre jour-ci. »

 

Le temps de la prière du vendredi commence à partir du moment où le soleil commence à s’incliner vers l’ouest

Yahya ibn Sa’id rapporte avoir interrogé ‘Amra sur les ablutions majeures le jour du vendredi et que celle-ci répondit : ‘Aicha  (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit :

«  Les gens travaillaient eux-mêmes. Et pour assister à la prière du vendredi, ils s’y rendaient en gardant leur état [ d’ouvrier ]. D’où, il leur fut dit : « Si seulement vous vous laviez ».

Anas ibn Malik ( r.a)rapporte quele Prophète salalahu alayhi wa salam  faisait la prière du vendredi lorsque le soleil penchait [ de l'autre côté du ciel ]

D’Après Humayd, Anas (r.a) a dit :« Nous accomplissions tôt la prière du vendredi et nous faisions la sieste après l’avoir faite. »

  

(Source : jardindessoeurs : A suivre...)

Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (2) !

Publié le 28/02/2011 à 12:18 par lejourlepluslong Tags : notre Islam
Les mérites de la Salat El Djoumouaâ (2) !

Les mérites de la journée du vendredi (2)

  

2eme partie :

  

Voici quelques arguments :

Abu Houreyra (r.a) nous enseigne que le Prophète salalahu alayhi wa salam  a dit :«  Si vous dites à votre compagnon tais-toi le jour de vendredi, alors que l’imam fait son sermon, vous dites des futilités. ».[ Rapporté par Boukhari et Mouslim ]

Vous voyez – puisse Allah azwj vous accorder Sa miséricorde - même le fait que vous disiez à quelqu’un tais-toi, en application d’une obligation religieuse consistant à ordonner le bien et interdire le mal, est considéré par le législateur comme une futilité interdite à l’heure de la prière de vendredi.

La question est plus sérieuse que cela. Voyez le hadith ci-après :

Abu Dardâ r.a raconte : le Prophète  salalahu alayhi wa salam en faisant un jour son sermon du haut de sa chaire, avait cité un verset. Et j’avais demandé à Oubayy ibn Ka’b r.a qui était à mes côtés : "Ô Oubayy, quant - est ce que ce verset a été révélé ?" Maisil refusa de me répondre. Et lorsquele Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salama)est descendu de la chaire, Oubayy me dit : "vous n’avez récolté de votre prière de vendredi que les futilités que vous avez dites." A la sortie duProphète Salla Allah Alayh Wa salam)je l’ai rejoint et lui ai raconté l’ histoire. Il me dira : « Obayy a raison. Si vous entendez votre imam parler, vous devez vous taire jusqu’à ce qu’il finisse ».[ Rapporté par Ibn Maja  et Ahmad  et confirmé par Al-Boussirî et Cheikh Al-Albâni ]

 

Si le fait de poser une question concernant un verset, au moment du sermon de l’imam, le jour du vendredi, annule la récompense liée à la prière du vendredi, que dire alors de celui qui parle de ses activités agricoles, commerciales ou d’autres choses purement mondaines. Mais, il y a également certains paresseux qui mettent à profit l’heure du sermon de vendredi pour dormir. Mieux,le fait d’adresser des souhaits à quelqu’un qui éternue ou de répondre à une salutation est également interdit durant le sermon de vendredi.

Il faut signaler  que même les invocations, y compris les formules de repentance, de louange et autres, ne peuvent pas être prononcées à haute voix durant le sermon du vendredi. Le sermon est une forme d’invocation d’Allah azwj, eu égard au propos de ce dernier :

{ Ô vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salât du jour du Vendredi, accourez à l' invocation d' Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !. }
[ Sourate 62, verset 9 ]

 

Dans ce verset, l’ordre de présence concerne aussi bien le sermon que la prière. En effet, tous les deux sont considérés comme une forme d’invocation. Or, l’invocation d’Allah azwj est une tradition prophétique qui peut être faite à tout moment, alors que le sermon du vendredi est une obligation inscrite dans un moment précis. Il est également obligatoire de se montrer silencieux pendant la durée du sermon. De ce fait, il est prioritaire de s’en préoccuper que d’accomplir d’autres actes d’adoration.

En outre, lorsque l’imam fait des invocations,  les fidèles qui prient derrière doivent dire amen à voix basse. C’est le cas également quant il cite le nom duProphète (Sala Allah Alayhi Wa salama) ; ils doivent prier sur leProphète (Sala Allah Alayhi Wa salam) à voix basse.

 

 Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir pour le vendredi

 

·         Sur l’obligation de la prière du vendredi

Allah le Très Haut a dit :

{ […] quand on appelle à la prière à un moment d’un vendredi, empressez-vous au Rappel d'Allah. Laissez-là toute transaction : meilleur ce sera pour vous, si vous saviez … }
[ Sourate 62; Al Joumou’a – verset 9 ]

Abou Houreyra r.a rapporte qu’il avait entendu leProphète (Sala Allah Alayhi Wa salam) s’exprimer ainsi :

« Le jour de la Résurrection, nous serons les derniers et [en même temps ] les premiers, bien que les autres ont reçu les Ecritures avant nous. De plus ce jour-là [le vendredi ] est ce jour qui leur avait été rendu obligatoire mais ils avaient divergé à son sujet. Quand à nous, Allah azwj nous a guidés vers ce jour. Donc, en ce qui concerne le vendredi, les gens viennent après nous : les Juifs, le lendemain [ samedi  et les Chrétiens, le surlendemain [ dimanche ]. » [ Rapporté par Al Boukhari ]
 

·         Sur le mérite des ablutions majeures le jour du vendredi.
Et est-ce que l’enfant et la femme doivent assister [ à la prière ] du vendredi ?

‘Abdoulah ibn Omar( r.a) a rapporté quele Messager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa salam)a dit :« Lorsque l’un de vous veut se rendre à l’office du vendredi qu’il fasse des ablutions majeures ! ».[Rapporté par Al Boukhari ]

Selon Ibn ‘Umar (r.a) tandis que Omar Ibn El khatab (r.a)était debout pour le sermon du vendredi, entra un homme des premiers Mouhajir et des Compagnons (r.a) duProphète Sala Allah Alayhi Wa salam)

Et Omar de l’appeler [ en lui reprochant son retard] :

« On est en quelle heure ? » - J’étais occupé, expliqua l'homme, et je ne suis arrivé qu’au moment où j’étais entrain d’entendre le Adhan. Et sans m’attarder j’ai fait des ablutions mineures.

– Et en plus tu n’as fait que des ablutions mineures, bien que tu saches que leMessager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa salam) recommandait des ablutions majeures ! »

Selon Abou Sa’id El khoudry ( r.a) :Le messager d'Allah salalahu alayhi wa salam  a dit :« Les ablutions majeures pour le vendredi sont obligatoires pour tout pubère. »

 

·         Sur le fait de se parfumer de baume pour le vendredi

D’après Abou Bakar ibn el Munkadir r.a ‘Amrou Ibn Souleyman al ‘Ansary (r.a)  a dit :

« J’atteste quele Messager d'Allah salalahu alayhi wa salam  a dit :«  Le jour du vendredi, les ablutions majeures sont obligatoires pour tous pubères. De même pour le fait de se curer les dents et de toucher du baume, s’il en trouve. "

Selon ‘Amrou :En ce qui concerne les ablutions j’atteste qu’elles sont obligatoires ; mais pour le fait de se curer les dents, Allah azwj est plus informé, si cela est obligatoire ou non.Cependant, le hadith est ainsi rapporté.                (lejardindessoeurs à suivre…2)

 

 

Selon Abou ‘Abdoulah :Abou Bakr (r.a )est le frère de Mouhamed ibn el Munkadir . Son surnom est aussi son nom. Ce hadith à été aussi rapporté de lui par Bukayr ibn Al’Achaj et Sa’id ibn Abou Hilal, ainsi que par de nombreuses autres personnes. Signalons, en outre, que Mouhamed ibn El Moukadir avait aussi le surnom d’Abou Bakr, en plus du surnom d’Abou ‘Abd-oul-Lah.
 

·         Sur le mérite du vendredi

Selon Abou Horeyra (r.a) :Le Messager d'Allah Sala Allah Alayhi Wa salam)a dit :

« Celui qui fait des ablutions majeures, je jour du vendredi, similaires aux ablutions de janaba, puis se dirige * [ à la mosquée ], sera comme s’il avait sacrifié une chamelle. S’il part à la deuxième heure, il sera comme s’il avait sacrifié une vache. S’il part à la troisième heure, il sera comme s’il avait présenté un bélier cornu, une poule, s’il part dans la quatrième heure, enfin, un oeuf, s’il part à la cinquième heure. De plus, lorsque l’imam arrive, les anges se présentent à leur tour pour entendre les invocations… »

[ * A la première heure ]

·         Sur le fait de se pommader les cheveux pour l’office du vendredi


Salman Al Farisy  (r.a) a dit :« Le Prophète salalahu alayhi wa salam a dit :

« Tout homme qui fait des ablutions majeures le jour du vendredi, se purifie autant qu’il peut, s’arrange les cheveux avec sa pommade ou se parfume avec du baume de sa femme, sort, se rend à la mosquée, ne sépare pas entre les fidèles [ pour se frayer un passage ], prie autant que cela lui est possible, puis écoute attentivement lorsque l’imam commence à parler, celui-là se verra pardonner ses péchés jusqu’au vendredi suivant. »

 

 

 

 

Selon Tawous (r.a ): « Je dis à Ibn ‘Abass (r.a): « On rapporte que leProphète (salalahu alayhi wa salam)  a dit :

«  Faites vos ablutions majeures le jour du vendredi et lavez vos têtes ! et ce même si vous n’êtes pas en état de janâba. Aussi, faites usage du baume. » - Cela est vrai pour les ablutions majeures,répondit Ibn ‘Abass, mais je ne sais rien pour le baume. »

 D’après Tawous(ra), on transmit à Ibn ‘Abass( r.a) les propos duProphète (Sala Allah Alayhi Wasalam) sur les ablutions majeures du jour du vendredi. (lejardindessoeurs à suivre…)

« Je dis alors à Ibn ‘Abass(ra), rapporte Tawous(ra) : « Le fidèle doit-il utiliser du baume ou de la pommade si sa femme en a ? – Je ne sais pas, répondit Ibn  Abass. »

 

(Site lejardindessoeurs : A suivre...)

Les mérites de la Salat El Djoumouaâ !(1)

Publié le 28/02/2011 à 12:06 par lejourlepluslong Tags : notre islam
Les mérites de la Salat El Djoumouaâ !(1)

Les mérites de la journée du Vendredi en Islam(1/4).

1ere partie :

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah  azwj dit : 

{ O vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salât du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien, meilleur pour vous, si vous saviez ! }
[ Sourate 62 Al-Joumou’a – Verset 9 ] 

  

Le Prophète salalahu alayhi wa salam a dit :

« Que ceux qui négligent la prière du Vendredi cessent de le faire, sinon Allah apposera le scellé sur leurs cœurs et ils finiront par être distraits de Sa pensée. »[ Rapporté par Mouslim ]

Le Prophète (Sala Allah Alaihi Wasalam) a également dit :

« La prière du Vendredi est une obligation à tout musulman, hormis quatre personnes qui sont : L’esclave - La femme - L’enfant - Le malade ».[ Rapporté par Abou Daoud ]



 

Les mérites du vendredi

 

Le Prophète (Sala Alah Alayhi wa salam)  a dit :

« Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde. » [ Rapporté par Mouslim ]

Un jour d’une telle importance, mérite d’être honoré, comme Allah azwj l’a glorifié. Ce jour-là on doit multiplier les bonnes œuvres et s’abstenir de tout péché.

Le Prophète salalahu alayhi wa salam  a dit :

« Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera. » [ Rapporté par Mouslim ]

On rapporte que ce moment se situe entra l’apparition de l’imam et la fin de la prière ou après la prière de l’Asr. Il est donc fortement recommandé de multiplier les invocations tout au long de la journée du vendredi, pour que nos demandes coïncident avec cet instant.

 

Que doit-on faire ce jour là ?

·         Fairele ghousl(ablution majeure)avant d’aller à la prière: Le Prophète Sala Allah Alayh Wa salam)  a dit :« Le lavage du corps est une obligation à tout pubère le Vendredi. »[ Rapporté par Al Boukhârîet Moslim ]

·         Porter des vêtements propres et se parfumer(pour les hommes, une femme ne doit pas se rendre à la mosquée parfumée) :Le Prophète Sala Alayh wa salam ) a dit : « Tout musulman doit se laver le vendredi, bien s’habiller et se parfumer s’il a du parfum. »

·         Se rendre à la mosquée de bonne heure, avant l’appel à la prière : Le Prophète Sala Allah Alayhi Wa salam )a dit :« Quiconque se lave le vendredi comme il le fait pour la janaba et se rend à la mosquée à la première heure fait une bonne œuvre de la valeur d’une offrande d’un beau chameaux.S’il se rend à la deuxième heure, il aurait offert une vache, à la troisième heure, un bélier, à la quatrième une poule, à la cinquième un œuf. Quand l’imam est dans sa chaire, les anges rentrent pour écouter le prône. »[Rapporté par Al Boukhârî et Moslim ]

·         Accomplir deux unités de prières surérogatoires(nafila)en arrivant à la mosquée.

 

Comment se passe la prière du Vendredi ?

 

L’imam monte sur la chaire (minbar) au moment du midi local, puis, il salue les croyants. Quant il s’assoit, le muezzin appelle à la prière comme il le fait pour Dhor. A partir de ce moment, il devient interdit de parler ou de s’amuser avec des cailloux (ou autre), de déranger les autres… car le discours compense les deux rakats qu’il manque pour accomplir la prière de dhor complète. Il faut donc que la concentration pendant le discours soit la même que pendant la prière.  Le Prophète salalahu alayhi wa salam a dit:« Si tu t’adresses à ton ami, même pour lui dire : « Tais-toi » pendant que l’imam prononce son discours tu es fautif. »[ Rapporté par Mouslim ]

Et aussi: « Celui qui s’amuse avec des cailloux (quand l’imam fait son discours) commet une erreur, celui qui commet une erreur annule sa prière. »[ Rapporté par Abou Daoud ]

 

L’appel terminé, l’imam se lève et prononce son discours (khoutba). Il loue Allah. Le remercie et appelle le salut d'Allah surSon Prophète et serviteur Mohammed (Sala Allah Alayhi Wa salama). Habituellement, il fait cette invocation :

« Al hamdoullillahi nahmadouhou wa nasta'înouhou wa nastaghfirouhou wa na'oudou bi-llahi min chouroûri anfousinâ wa min sayyi âti a'mâlinâ Men yahdihi-llahou fahoûwa-l-mouhtadi wa men youdzlil falan yajidalahou waliyyan mourchidâ, wa achhadou an lâ ilaha illâ llahou wahdahou lâ charika lahou, wa achhadou anna mouhammadan 'abdouhou wa rasoulouhou. »

« Yâ ayyouhâ-n-nâsou ittaqoû rabbakoum-l-ladzî khalaqakum min nafsin wâhidatin wa khalaqa minhâ zawjahâ wa batha minhoumâ rijâlan kathîran wa nisâ a wa-t-taqou-llaha al-ladzî tasâa aloûna bihi wa-l arhâm ina-llaha kâna 'alaykum raqîbâ » "Yâ ayyouhâ-l-ladzîna amanoû-t-taqoû-llaha haqqa touqâtihi wa lâ tamoûtounna illâ wa antoum mouslimoûn" "Yâ ayyouhâ-l-ladîna amanoû ittaqoû-llaha wa qoûloû qawlan sadîdan yousslih lakoum a'mâlakoum wa yaghfir lakoum dounoûbakoum wa man youtti'i-llaha wa rasoûlahou faqad fâza fawzan 'azîman. »



« Louanges à Allah que nous glorifions, dont nous implorons aide et pardon, et nous cherchons refuge auprès de Lui contre le mal qui est en nous et de nos mauvaise actions. Celui qu'Allah guide nul ne peut l'égarer, et celui qu'Allah égare nul ne peut le guider. J'atteste qu'il n'y a de divinité qu'Allah, Le Seul, L'Unique sans associé, et j'atteste que Mohammad est le Serviteur et le Messager d'Allah :


Allah azwj dit dans Son Livre:
« O hommes, craignez votre seigneurs qui vous a créé d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. »
« O les croyants, craignez Allah comme Il doit être craint et ne mourrez qu'en état de pleine soumission. »
« O les croyants, craignez Allah et parlez avec droiture, Allah vous rectifiera vos actions et Il vous pardonnera vos péchés. Et celui qui obéit à Allah et à Son Messager, il réussira, certes, d'une grande réussite. »


Puis il exhorte l’auditoire à haute voix, rappelle les recommandations d'Allah azwj et deSon Prophète (Sala Allah Alayhi Wa salam),leurs promesses et leurs menaces.Ensuite, il s’assoit , marquant une petite pause,(au cours de cette brève pause l’invocation silencieuse d’Allah est très importante) puis il se relève pour reprendre son thème de sermon, avec le même entrain. Ayant terminé son prône, sans trop l’allonger, il descend de sa chaire. A ce moment le muezzin annonce la prière.

Et l’imam préside une prière de 2 rak’ats (remplaçant celle de Dhor) en récitant à haute voix.

 

Lors du sermon

Il est formellement interdit de parler lorsque l’imam, sur le haut de la chaire, est entrain de prononcer son sermon. Quiconque le faitcommet un grand pêché,même si c’est pour invoquer Allah azwj.

 

 

 

La prière du vendredi doit être un momentde silence et de tranquillité pour le fidèle qui doit faire preuve de recueillement dans soncœur et dans ses actes, eu égard aux connaissances et prêches livrées à l’instant précis et dont ont besoin les fidèles. Il est interdit de s’adonner à une discussion, qu’elle soit pour ordonner le bien et interdire le mal ou non. On ne doit même pas prononcer le mot « chut » ou « silence ». (A suivre...)

Les vertus de la prière en Islam

Publié le 21/02/2011 à 22:52 par lejourlepluslong Tags : la priere
Les vertus de la prière en Islam

                                                                  Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très miséricordieux

Les vertus de la prière

 

 

Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaimin

 

 

La prière est le deuxième pilier des piliers de l'islam et le pilier le plus important de l’islam après la Chahada (l'attestation de foi).

 

La prière est le lien entre le serviteur et son Seigneur

La prière est le lien entre le serviteur et son Seigneur. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « En effet, quand l’un d'entre vous prie, il parle en privé avec son Seigneur. » [Rapporté par Al-Bukhâri] Et Allah dit dans le hadith qoudsi : « J'ai divisé la prière entre Moi et Mon serviteur en deux parties et Mon serviteur aura ce qu'il demande. »

Ainsi, quand le serviteur dit : « Al-Hamdoulillahi Rabb-il-'Alamîne », Allah dit : « Mon serviteur m'a loué. »

Et quand il dit : « Ar-Rahman-ir-Rahîme », Allah dit : ' mon serviteur m'a glorifié. '

Et quand il dit : « Mâliki-yawm-id-Dîne », Allah dit : ' mon serviteur m'a honoré. '

Et quand il dit : « Iyyâka Na'bdou wa Iyyâka Nasta'îne »,Allah dit : «  ceci est entre Moi et Mon serviteur et Mon serviteur aura ce qu'il demande. » 

Et quand il dit : « Ihdinas-Sirât-al-Moustaqîme. Sirât-aladhîna an'amta  ‘alayhime. Ghayril-Maghdoubi ' alaihime wa la Dâllîne »,Allah dit : « Ceci est pour Mon serviteur, et pour Mon serviteur ce qu'il demande. » [Rapporté par Muslim]

 

La prière est un jardin

La prière est un jardin d’actes d'adoration, dans lequel se trouve chaque type d'adoration magnifique. Il y a le takbir (le fait de prononcer Allah akbar), par lequel la prière est introduite, la position debout pendant laquelle la personne récite la parole d'Allah, l’inclinaison pendant laquelle il glorifie son Seigneur, le retour de l’inclinaison, qui est remplie de louanges à Allah, la prosternation pendant laquelle il glorifie Allah le Très-Haut et pendant laquelle il l'implore par l’invocation, la position assise dans laquelle il y a le tashahud, des invocations et la fermeture par le taslim(la salutation).

 

La prière est une aide

La prière est le moyen d'appui et d'aide en période de détresse et de chagrin. Et elle empêche de faire les actes mauvais et honteux. Allah dit :« Cherchez l'aide dans la patience et la prière. »(La vache, v.45)Et Il dit :« Récitez ce qui vous a été révélé du Livre et accomplissez la prière. En vérité, la prière empêche les actes mauvais et honteux. »(L’araignée, v.45)

 

La prière est une lumière

La prière est la lumière des croyants dans leur cœur et le Jour du jugement dernier. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « La prière allège. » Et il (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque la préserve (la prière), elle sera une lumière, une preuve et un (moyen de) salut pour lui le Jour du jugement. »[Rapporté par Ahmad, Ibn Hibbân et At-Tabarâni]

 

La prière est une joie

La prière est la joie et le plaisir des âmes des croyants. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le plaisir de mes yeux a été placé dans la prière. » [Rapporté par Ahmad et Nasa'i]

 

La prière efface les péchés

La prière efface les péchés et expie les mauvais actes. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « Que pensez-vous s'il y avait une rivière devant la porte de l'un d'entre vous et où il se baignerait cinq fois par jour, resterait-il une saleté sur lui ? » Les compagnons ont répondu : « Il ne resterait aucune saleté sur lui. » Le Prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) dit : « Il en est de même avec les cinq prières (quotidiennes et obligatoires), par elles Allah efface les péchés (mineurs). » [Rapporté par Al-Bukhâri et Muslim] Et le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « Les cinq prières (quotidiennes et obligatoires) et la prière du vendredi sont une expiation des péchés qui se produisent entre eux tant que l'on ne commet pas de grands péchés. » [Rapporté par Muslim]

                                                                                 

La prière en commun 

Ibn 'Umar (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « la prière en commun est meilleure que la prière seule de vingt-sept degrés. » [Rapporté par Al-Bukhâri et Muslim] Ibn Mas'ud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Quiconque serait heureux de rencontrer Allah demain en étant musulman, qu’il préserve ces cinq prières à la mosquée, car en vérité, Allah a légiféré pour votre prophète les voies de la guidée. Ces cinq prières à la mosquée font partie des voies de la guidée. Et si vous deviez prier dans vos maisons comme cet homme qui s'abstient de prier à la mosquée et prie dans sa maison, alors vous auriez abandonné la Sunna de votre prophète. Et si vous deviez abandonner la Sunna de votre prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam) vous vous égareriez. Il n'y a pas un homme qui fasse ses ablutions correctement, puis a l'intention d'aller à une de ces mosquées  sans qu'Allah ne lui enregistre une bonne action pour chaque pas, l’élève d’un degré et efface un mauvais acte par cela. Vous nous avez certainement vus et personne ne s'abstenait de la prière à la mosquée sauf l'hypocrite dont l'hypocrisie était bien connue. Même l’homme malade était porté soutenu par deux hommes jusqu’à ce qu'il se tienne debout dans le rang (pour la prière). » [Rapporté par Muslim].

 

L’importance du recueillement

Al-Khouchou' (le recueillement) dans la prière, ceci signifie, premièrement que le cœur est présent et attentif et deuxièmement préserver cet état - sont tous deux des moyens d'entrer au Paradis. Allah dit :« Les croyants ont atteint la réussite, Ceux qui sont pleins d'humilité dans leur prière (khâchi’oûne’), qui se détournent des futilités, qui s’acquittent de la Zakât, qui préservent leur chasteté, sauf avec leurs épouses et leurs serves, car dans ce cas, ils ne sont pas à blâmer. Quant à ceux qui cherchent plaisir au-delà de ces limites, ce sont eux les transgresseurs. Ceux qui préservent les dépôts et honorent leurs engagements, et qui observent strictement leurs prières. Ceux-là sont les héritiers, qui hériteront du Paradis pour y demeurer éternellement. »(Les Croyants, v.1 à 11).

 

 

L’importance de la sincérité

Être sincère envers Allah dans la prière et l'exécuter selon la manière décrite dans la Sounna sont les deux conditions fondamentales pour son acceptation. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa sallam i) a dit :« En vérité, les actions ne valent que par leurs intentions et chaque personne récoltera selon ce qu'elle a eu comme intention. » [Rapporté par Al-Bukhâri et Muslim]. Et il (salallahou ‘alayhi wa sallam) a dit :« Priez comme vous m’avez vu prier. »{Rapporté par Al-Bukhâri].

     

     

Écrit par Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaimin

Le 4/13/1406. Les titres ne sont pas de l’auteur.

Article tiré du site al-manhaj.com

Source : Sifat Salat-an-Nabi

Traduit par isma'il alarcon

Traduit en français par le site salafs.com

Révisé par Abu Hamza Al-Germâny

 

La priére en groupe et son importance !

Publié le 15/02/2011 à 17:59 par lejourlepluslong Tags : notre islam
La priére en groupe et son importance !

Le mérite de la prière en groupe,

et la mise en garde contre le fait de la mésestimer



 

Louange à Allah, et que la prière et le salut d’Allah soient sur celui après qui il n’y a pas de prophète :

 

Au vu de la situation de beaucoup de gens qui se détournent de la prière en groupe, qui n’y assistent pas par fainéantise, nous avons souhaité rappeler, pour nous-mêmes et pour eux, quelques mérites de la prière en groupe, et Allah est celui qui conduit vers tout ce qui est bien.

 

Une récompense décuplée

1. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : « la prière en groupe dépasse en mérite la prière individuelle de vingt-sept degrés. » (Rapporté par Boukhâry et Mouslim).

 

L’élévation en degré et l’expiation des fautes.

2. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : « la prière en groupe a vingt-cinq fois plus de mérite que lorsqu’il prie (seul) chez lui ou au marché, et ce, car lorsqu’il fait soigneusement ses ablutions, et se rend ensuite à la mosquée, uniquement pour y prier, de tous les pas qu’il fait, l’un l’élève d’un degré et l’autre le décharge d’une faute. Une fois sa prière accomplie, les anges ne cessent de prier pour lui tant qu’il se trouve dans son lieu de prière, aussi longtemps qu’il ne rompt pas ses ablutions. Ils invoquent : « Ô Seigneur ! Bénis-le. Ô Seigneur ! Accorde-lui Ta miséricorde. » Tant qu’il attendra la prière suivante, il est considéré comme étant en prière. » (Rapporté par Boukhâry et Mouslim).

 

L’expiation des péchés.

3. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : « Celui qui fait soigneusement ses ablutions (en n’oubliant aucune partie des membres à laver), puis marche vers son lieu de prière prescrite pour l’accomplir en compagnie de l’imam, tous ses péchés sont pardonnés. » (Rapporté par Ibnou Khouzaïma et authentifié par Albany).

 

La voie de la bonne direction.

4. Ibnou Massoud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Celui qui veut être heureux de rencontrer demain Allah le Très-Haut en étant musulman qu’il soit assidu à ces prières, quel que soit l’endroit d’où on y appelle. Allah a, en effet, prescrit à votre Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue- les voies de la bonne direction, et ces prières en font partie. Si jamais vous priiez dans vos maisons comme le fait cet individu qui a manqué à l’appel, alors vous auriez délaissé la tradition (sunna) de votre Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue -, et si vous la délaissiez, alors vous tomberiez dans l’égarement. On ne voyait personne d’entre nous manquer la prière en groupe, sauf une personne hypocrite dont l’hypocrisie est évidente. C’est ainsi que l’homme (malade) était porté par deux hommes, pour être conduit à la prière jusqu’à ce qu’il se place dans le rang des prieurs ». (Rapporté par Mouslim).

 

Celui qui est assidu aux prières en groupe vivra et mourra dans le bonheur.

5. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : «  Un envoyé m’est venu cette nuit de la part de mon Seigneur, et m’a dit : Ô Muhammad ! Sais-tu quelle chose la haute assemblée (les anges rapprochés) recherche-t-elle ? »

Je répondis : « oui, je sais. Elle recherche l’expiation des péchés et l’élévation en degré, et la marche à pied (vers les mosquées) pour la prière en groupe, soigner ses ablutions en temps de froid, l’attente de la prochaine prière (dans les mosquées). Celui qui est assidu à ses prières vivra dans le bonheur, mourra dans le bonheur, et le nombre de ses péchés sera équivalant au nombre de péchés le jour, où sa mère l’a accouché ». (Rapporté par Ahmad et Tirmidhî et authentifié par Albany).

 

Même l’aveugle prie en groupe

6. Une personne aveugle vint voir le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - et lui dit : « Ô Messager d’Allah ! Je n’ai personne pour me conduire à la mosquée. »

Le Messager d’Allah – qu’Allah prie sur lui et le salue - l’autorisa à prier chez lui. Lorsqu’il se retourna, le Prophète l’appela et lui dit : « Entends-tu l’appel à la prière ? »

 Il répondit par l’affirmative, alors le Prophète lui rétorqua : «  réponds-y donc. » (Rapporté par Mouslim).

 

La mise en garde contre le délaissement de la prière en groupe

7. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : «  La plus lourde prière pour les hypocrites est la prière du soir (‘ichâa) et la prière de l’aube (fajr). S’ils savaient quelle récompense ont ces deux prières, ils y seraient venus même à quatre pattes. J’ai failli ordonner qu’on annonce l’appel à la prière pour qu’elle soit accomplie, puis ordonner à une personne de présider la prière (à ma place), pour ensuite partir avec des gens qui transporteront des fagots de bois vers ceux qui n’assistent pas à la prière (en groupe à la mosquée), et les brûler dans leurs maisons. » (Rapporté par Boukhâry et Mouslim).

 

Le mérite de la prière du soir et de l’aube en groupe.

8. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : « Celui qui prie la prière du soir en groupe, c’est comme s’il avait passé la moitié de la nuit à prier, et celui qui prie la prière de l’aube en groupe, c’est comme s’il avait passé la nuit entière à prier. » (Rapporté par Mouslim).

 

Un désaveu de l’enfer et de l’hypocrisie.

9. Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit : « Celui qui prie quarante jours en groupe pour Allah, en parvenant à avoir le premier « Allahou Akbar » de l’imam (takbîratoul-Ihrâm), Allah lui accordera deux désaveux : le désaveu de l’enfer et le désaveu de l’hypocrisie. » (Rapporté par Tirmidhî et authentifié par Albany).

 

 

Brochure publiée par Dar Al Watan.

Traduit de l’arabe par Abu Hamza Al-Germâny.

Relu par le frère Mahmoud

 

 Site : Islamhouse 


DERNIERS ARTICLES :
Ecoute le Coran ! et info sur blog
ASSALAM ALEYKOUM CHERS ET CHERES VISITEURS EN L'ABSENCE DE MON FRERE HABIBOO c'est moi leylaloukoum , mon blog : pour l'amour d'Allah qui vais gerer son blog à sa demande
Un message de coeur pour mes frères convertis à l’Islam !
Un message de coeur pour mes frères convertis à l’Islam ! La conversion des chrétiens à l’Islam n’est pas le fruit du hasard, ni le résultat d’un quelconque succès de la
A tear shed for the love of Allah !
  A tear shed for the love of Allah ! A tear shed for the sake of Allah (Soubhanahou) and fear and for the love of our dear and noble Prophet Muhammad (Sala Allah alayhi
The Best Man in the World
Prophet Muhammad: The Best Man in the World “Verily in the messenger of Allah ye have a good example for him who looketh unto Allah and the last Day, and remembereth
DIVORCE IN ISLAM
Divorce in Islam Marriage, as prescribed by Allaah, is the lawful union of a man and woman based on mutual consent. Ideally, the purpose of marriage is to foster a state
forum